Energie: le secteur privé doit être mieux sollicité dans la production de l’électricité en Afrique

Dans cet article, Heysch et Yasser Charafi, 02 cadres Afrique de la Société financière internationale présentent le potentiel que représente les investissements privés dans la production de l’énergie électrique en Afrique. Ils exposent, également, les obstacles qui freinent la croissance du secteur, tout en dressant quelques pistes de solutions.

Energie: le secteur privé doit être mieux sollicité dans la production de l’électricité en Afrique
Un train en Afrique du Sud. Crédit photo: Alston

L’accès à l’électricité est un des facteurs de progrès et de développement éco­nomique parmi les plus importants. Pour les 80 % de la population mon­diale qui ont accès à l’électricité, il n’y a aujourd’hui plus aucune magie à éclairer sa maison en appuyant sur un simple interrupteur. Mais pour plus de 69 % des habitants d’Afrique subsaharienne — soit quelque 585 millions de personnes (IEA, 2011) —, l’accès à l’électricité demeure un rêve lointain. La capacité totale installée de l’Afrique subsaharienne hors Afrique du Sud n’est que de 28 gigawatts (GW) — soit celle des Pays-Bas, un pays qui ne compte que 17 millions d’habitants (Foster, V, Briceño-Garmendia, C. 2010). Cette réalité préoccupe énormément les acteurs du développement car le…

Mensuel


6.99
  • Profitez tous les mois d'un accès intégral à Africa's Wealth Digital.

Je m'abonne

Annuel


69.99
  • Offrez-vous l'intégralité des nos publications.

Je m'abonne

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.